Auteur

Résumé

"Cet être se manifeste ordinairement par l'anus, soit par un éclat ou sans éclat : tantôt la nature le chasse sans efforts, & tantôt l'on invoque le secours de l'art, qui, à l'aide de cette même nature, lui procure une naissance aisée, cause de la délectation, & souvent même de la volupté ; c'est ce qui a donné lieu au proverbe, que

Pour vivre sain & longuement Il faut donner à son Cû vent."

C'est ce qu'écrivait Pierre-Thomas-Nicolas Hurtaut, dans son ouvrage intitulé “L’Art de péter” (1751), touchant du doigt la nature même de Filipon, qui à l'instar d'Arnold et Willy fera de sa différence une force, un talent face aux préjugés des hommes.

Dernières planches RSS

Visiter les archives

Derniers commentaires RSS

Parcourir tous les commentaires